Saint Michel Archange

Prince céleste, champion de Dieu (Fête le 29 septembre)

Michel signifie en latin : Quis ut Deus « Qui est comme Dieu ». Michel est le Champion de Dieu, l’ultime opposant à la force de négation la plus puissante de l’Univers, la force de destruction à côté de laquelle les terribles trous noirs dévoreurs de lumière sont des lieux de villégiature. Michel est un chevalier, le guerrier par excellence. Il ne fait qu’un avec Dieu, avec le Logos, au point que parfois on le confond avec le Christ victorieux du mal. Il incarne la force du Dieu des Armées, la puissance de combat à l’état pur. il est le protecteur de l’Église. Saint Michel a vaincu l’orgueil de Satan et nous obtient l’humilité. C’est lui aussi qui préside au culte d’adoration que l’on rend au Très-Haut, car il offre à Dieu les prières des Saints, symbolisées par l’encens dont la fumée monte vers le Ciel. Saint Michel Archange est donc le vecteur de cette lutte du bien et du mal dans le monde mais aussi en nous. Il dirige ce combat spirituel en nous permettant de corriger les effets du mal et d’en tarir la source. C’est Lui qui nous permet de nous « transfigurer ».

Quand un chrétien quitte ce monde, on demande que le porte-étendard saint Michel le fasse entrer dans le Ciel, aussi est-il souvent représenté avec la balance de la justice divine où sont pesées les âmes. Son nom est cité dans le Confiteor, après celui de Marie qui est la reine des Anges. Car c’est à lui que la liturgie attribue la révélation de l’avenir faite à saint Jean dans son apocalypse.

A partir du 29 septembre, date de la fête de Saint Michel et jusqu’au temps de l’Avent qui recommence l’année liturgique, le cycle temporel invite à entrer en nous-mêmes pour évaluer de manière objective la portée de nos actes, de nos paroles et de nos pensées de l’année écoulée pour ensuite en rectifier les égarements et, enfin, mettre au service de tous les « ressources » dont nous disposons. Ce qui, en fait, pourrait se résumer ainsi : chercher à « vivre en vérité » en combattant toute dissonance intérieure, rectifiant ainsi notre personnalité pour l’amener à se conformer aux lois de l’esprit. C’est ce que nous rapporte également le récit de la Genèse à propos de la chute de l’homme. Il voulut à son tour « devenir Dieu », c’est-à-dire faire de sa dimension extérieure l’essence même de son être. C’est de ce piège que cherche à nous préserver Saint Michel en invitant l’homme à entrer en sa dimension intérieure pour s’élever vers Dieu. Saint Michel Archange ne demande pas plus que notre accord et notre prière pour nous aider à grandir en ce sens.

L’essentiel de saint Michel Archange :

Dans certaines prières il est invoqué comme « notre sauvegarde contre les pièges et les embûches du démon ». Dans l’apocalypse (12 :7-9), Saint Jean nous dit en effet : « et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut pas trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges [démons] furent précipités avec lui. » Saint Michel se manifesta de nombreuses fois dans notre monde. Certaines de ces manifestations sont bien connues et ont eu une répercussion considérable dans l’histoire de la chrétienté.

Pensée spirituelle à saint Michel Archange :

« Nous tenant devant la face de Dieu en rendant grâce, nous nous unissons à saint Michel Archange et appelons avec joie et vénération : Qui est comme Dieu !  ».

Courte prière à saint Michel Archange :

« Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous ». 

                                                                                    Gaëtan de Salvatore-R

Facebook : Gaëtan de Salvatore-Ranieri.