La Messe Chrismale est appelée ainsi puisque c’est au cours de cette cérémonie qu’est consacrée l’huile parfumée servant aux sacrements et aux rites de consécration à venir, le Saint-Chrême.

Servant à oindre le front des baptisés dès le soir de la Veillée Pascale, le Saint-Chrême sera ensuite utilisé tout au long de l’année pour les sacrements que l’on ne reçoit qu’une seule fois : lors des baptêmes après l’immersion ou l’aspersion ; lors des confirmations sur le front des témoins du Christ ; lors des ordinations quand l’évêque oint les mains des nouveaux prêtres et lors des consécrations épiscopales sur la tête du nouvel évêque.

Deux autres huiles sont également bénies au cours de la Messe Chrismale. La première, l’Huile des Catéchumènes. Servant dans les célébrations préparatoires aux baptêmes, cette huile donne la force du Saint-Esprit à ceux qui vont être baptisés.  La deuxième, l’Huile des Malades. Utilisée lors de la célébration du sacrement des malades, cette dernière procure le soulagement de l’Esprit Saint.

Cette célébration est aussi l’occasion pour l’ensemble du diocèse, des prêtres aux diacres en passant par les fidèles,  de manifester son  unité autour de l’évêque.

Au cours de la Messe Chrismale, l’évêque invite également l’ensemble des prêtres du diocèse  à renouveler les promesses sacerdotales qu’ils ont pris le jour de leur ordination, un véritable  engagement de service à leur évêque.