Notre premier dimanche matin le 13 janvier 2019

 

         

 

 

 De quoi donc s’agissait-il ?

Le dimanche 13 janvier 2019, nous étions plus de 70 paroissiens de Saint Arnoux (dont une bonne douzaine d’enfants de tous âges !) venus pour nous retrouver à l’église Saint Roch à 8h30, afin de partager un petit-déjeuner convivial et abondant, avant de recevoir un bref enseignement biblique, particulièrement sur le thème de LA PRIERE, à partir du Livre des Actes des Apôtres.

Nous avons tous été éclairés sur la relation étroite qui existe entre la prière et la dynamique de croissance d’une communauté chrétienne.

Ensuite, nous avons pris le temps de nous retrouver en petits groupes de partage très fraternels et bienveillants.

D’autres paroissiens nous ont rejoints pour célébrer à 11 heures l’Eucharistie dominicale, que nous avons prolongée autour d’un apéritif délicieux concocté pour la circonstance par Mimi Tournier… bien sûr !

Voici quelques traces de cette matinée bien remplie qui nous laisse un souvenir joyeux et fraternel !

Nous vous invitons donc avec joie à notre prochain rendez-vous prévu le dimanche matin 24 février. Selon le même déroulé, les thèmes seront sur la communion fraternelle et le service, permettant de tisser des liens entre nous et approfondir notre réflexion et nos échanges afin d’accueillir ensemble la vision du Seigneur pour notre grande paroisse.

 

Synthèse des notes des 7 groupes de partage du dimanche 13 janvier à Saint Roch

 

 Nos attentes en venant participer à ce dimanche matin paroissial :

  • Approfondir la notion de communauté, d’unité, de fraternité paroissiale.
  • Fortifier le don de la foi.
  • Se laisser surprendre par l’Esprit Saint.
  • Discerner et faire face aux difficultés de la paroisse.
  • Réfléchir aux idées proposées et à leur mise en œuvre…

Ce qui nous a touchés depuis ce matin :

  • La chaleur et la qualité de l’accueil autour d’un petit déjeuner très soigné.
  • La joie et la surprise d’être venus aussi nombreux et de toutes les générations ensemble, comme dans une famille. De nombreuses familles venues avec leurs enfants.
  • L’ambiance très conviviale, fraternelle et familiale, avec une grande attention aux autres.
  • La disponibilité des prêtres au service de la communauté paroissiale.
  • La parole donnée aux fidèles pendant le temps de partage pour avancer ensemble vers le Seigneur.

Ce qui nous a touchés dans l’enseignement :

  • Enseignement très accessible, même à des non-initiés.
  • Importance de la bienveillance, du partage et de l’accueil entre nous pour devenir une communauté qui attire… Les Apôtres attirent par leur vie et leur façon d’être ensemble, de vivre ensemble.
  • Le pardon est la source de l’unité, condition de l’arrivée du Royaume.
  • C’est Dieu (Jésus) qui pardonne en nous quand c’est trop difficile pour nous.
  • Le Notre Père, prière et école de prière.
  • L’importance du silence. Dans le silence, Dieu parle à notre cœur.
  • Le parallèle entre les « sens extérieurs (sensibles) » et les « sens intérieurs ».
  • Reconnaître notre fragilité, celles de notre paroisse : elles peuvent être une chance.
  • Marthe et Marie :Ce n’est pas le service de Marthe qui dérange Jésus, mais son inquiétude.
  • La prière, origine et aboutissement, est première et indispensable au service auquel elle conduit, car ces deux dimensions sont complémentaires dans toute vie.
  • Rester dans la confiance, parce que c’est l’Esprit Saint qui prie en nous. C’est Lui qui ouvre notre cœur. Sans Lui, l’Esprit d’Amour, nous ne pouvons rien faire.
  • Garder un cœur d’enfant, dépendant du Père dans l’humilité, dans l’adoration.
  • Pas de foi sans épreuve => reprendre confiance dans l’épreuve.
  • Nous devons être porteurs de cette confiance, en sachant que c’est le Seigneur qui fait le travail.

Ce que le Seigneur nous dit à travers tout cela :

Vie fraternelle :

  • Prise de conscience comme il est bon de s’accueillir, de s’écouter, d’échanger, de réfléchir ensemble, de se découvrir, de renforcer nos liens, de participer… Belle expérience de joie. C’est un défi à relever dans notre si grande paroisse éparse.
  • Réfléchir à des « visitations » aux différents clochers de notre paroisse  (un rallye?).
  • Offrir le témoignage d’une communauté unie à travers des temps paroissiaux réguliers (repas « de famille paroissiale »ensemble une fois par mois par exemple?), incluant louange, confession, action de grâce et prière d’intercession.
  • Prise de conscience que partager la joie de notre foi attire et évangélise.
  • Ne pourrions-nous pas nous donner la paix du Christ à la fin de la messe pour prolonger notre serrement de mains par un temps d’accueil mutuel et d’échange, des nouveaux arrivants notamment (point d’attention) et des personnes seules ou isolées, avec un regard bienveillant, qui ne juge pas ?
  • Importance d’un accueil par les prêtres eux-mêmes et les laïcs pour les familles lors des baptêmes.

Prière et silence :

  • Importance du silence. Comment le vivre plus pendant la célébration de l’Eucharistie dominicale ?
  • Prise de conscience de l’importance de la prière commune en couple, de l’action de grâce et de la louange. Et aussi de la prière commune en équipe pour laisser au Seigneur le temps de descendre en nous (pas facile). De l’adoration.
  • Chance de l’Incarnation ! Jésus a vécu ce que nous vivons ! Chance de la Présence Réelle !
  • Vivre en paroisse comme en famille, en s’accueillant, s’aimant, se respectant, se pardonnant, se remerciant. Recevoir de l’Eglise la force d’intercession de la prière.
  • Prendre une résolution de prière en creusant dans son cœur une question personnelle jusqu’à la prochaine rencontre le 24 février …
  • Adresser une prière spécifique à l’Esprit Saint à chaque liturgie.
  • Comment participer plus joyeusement à la prière collective ?
  • Faire vivre et circuler la Parole de Dieu.

Servir et évangéliser:

  • Se faire proche de ceux qui nous entourent, comme Jésus : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? ». Ecouter l’autre , partir de lui pour arriver au partage de notre expérience de vivre avec le Christ. L’exemple est souvent plus fécond que la leçon.
  • Réfléchir à donner des responsabilités aux enfants, toujours heureux de participer. Leur apprendre à lire la Parole pendant la liturgie.
  • Inviter les jeunes à participer à la liturgie….musique, chants, lectures, procession des offrandes… (Pierre pourrait les faire participer à RCF)
  • Inviter les catéchumènes pour les accueillir mieux dans notre paroisse.
  • Lâcher prise, confiance, abandon… Chemin de fragilité…Guérir par la faiblesse …
  • S’investir dans les préparations au mariage, baptême, sacrements…
  • Les écoles catholiques sont un grand champ d’évangélisation.
  • Célébrer les confirmations par une grande fête paroissiale en l’honneur de l’Esprit Saint.

Témoignages pour partager les merveilles de Dieu et rendre grâce ensemble :

  • « Mon expérience de l’Esprit Saint dans une effusion dans l’Esprit m’a donné un grand amour de la Parole de Dieu et m’a permis une rencontre personnelle avec Jésus ».
  • « Même si on craint la Croix, se sentant aimé de Dieu, on persévère dans la confiance ».
  • « La révélation du Seigneur peut se faire dans la souffrance et dans les larmes ».
  • « Ce matin, j’ai vécu un grand moment de pardon ».
  • « Même dans l’épreuve, on ressent une Présence sur laquelle on peut s’appuyer ».
  • « Le groupe de louange du jeudi soir à Saint Roch forme une communauté vivante et chaleureuse qui partage de nombreuses prières d’intercession ».
  • « Les groupes de chrétiens retraités vivent régulièrement de très bons temps de rencontre et de partage. Comment les multiplier ? »
  • « La chance que Dieu m’a donnée, je veux la redonner à ma fille ».