Non classé / Vie de paroisse

Édito mois de Mars

Bien chers frères et sœurs dans le Christ,

 

Voici venu le temps du Carême.

Au lendemain du mardi gras qui tombe à la fin de ce mois de février 2017, débutera le temps du carême.

Qu’est-ce à dire ?

Le  mot carême vient du latin » quadragesima dies » » : quarantième jour avant Pâques.

Le carême est depuis le troisième siècle une période de pénitence, de jeûne, de prière et d’aumône, qui dure pendant 40 jours avant la fête de Pâques. Il commence le mercredi des cendres et s’achève avec la semaine sainte.

Ce temps du carême se décline aussi en termes de « Métanoia » terme grec signifiant retournement intérieur vers le Seigneur ainsi que de conversion du cœur. C’est aussi le temps du « Memento ».C’est le temps du souvenir et du mémorial centré sur la

miséricorde de Dieu à notre égard. Pendant le carême nous faisons mémoire de la retraite que Jésus a faite au désert dans la prière et le jeûne avant de commencer sa mission publique. Voir Mathieu 4 ; 1-11 ; Luc 4 ; 1-11.

 

Ce temps du carême est pour nous un chemin d’entrainement spirituel intense qui nous propose trois pratiques très chères à la tradition biblique et chrétienne : la prière le

jeûne et l’aumône. Ces 3 pratiques conjuguées avec la « Métanoia » et la conversion du cœur  sont destinées à nous préparer à la célébration de Pâques, cette victoire de Jésus sur la mort.

Le jeûne nous sera d’un grand secours pour éviter le péché et qui y conduit. Le jeûne est aussi pour nous un moyen de renouer notre amitié avec le Seigneur. (Esdras 8, 21).

Jeûner  nous aide à suivre l’exemple du bon Samaritain qui se penche et va au secours du frère qui souffre. En choisissant librement de se priver de quelque chose pour aider les autres dans le besoin, nous pouvons témoigner de manière concrète que le prochain ne nous est pas étranger. Voir Romains 15, 25-27 ; 2 Cor 8-9.

 

Le carême nous aide à éloigner ce qui distrait l’esprit, à intensifier ce qui nourrit notre âme en l’ouvrant l’amour de Dieu et du prochain. Attention ! Durant cette traversée

n’oublions pas de nous brancher à l’Esprit Saint ! Que ce soit pendant l’adoration devant le Saint Sacrement, que ce soit lors de la visite à domicile auprès des malades ou des personnes isolées ou à l’occasion d’accueil des S D F, demandons à l’Esprit Saint de nous accompagner et baliser notre route.

Bon vent à tous les pèlerins vers Pâques.

 

Union de prière.

Père François Xavier MFIZI .

Auteur

webmestre@paroisse-gap.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *