Entendre le cri du cœur de Jésus aujourd’hui !

 

Différentes solennités et fêtes structurent le mois de Juin que nous abordons :

 

– La Pentecôte : le don de l’Esprit Saint, cinquante jours après Pâques pour faire des amis du    Christ (et donc de nous aujourd’hui !) des disciples-missionnaires engagés et déterminés, libérés de toute peur, pleins d’assurance.

 

– La Sainte Trinité, source et modèle, non seulement d’Amour mais aussi d’Unité.

 

– Le Sacré-Cœur, en un mot, la personne même de Jésus-Christ qui est l’incarnation de cet Amour divin pour tout l’univers et particulièrement pour toute personne humaine.

 

– Saint Pierre et Saint Paul, les deux colonnes de l’Eglise, qui ont été brûlés au feu de l’Esprit Saint et qui, avec leurs qualités et leurs faiblesses, ont été coopérateurs du Christ pour étendre son règne, d’abord chez les juifs, ensuite chez les païens.

 

– Les premières communions qui nous rappellent sans cesse que “la liturgie (et particulièrement l’Eucharistie) est le sommet auquel tend toute l’action de l’Eglise, et en même temps la source d’où découle toute sa vertu”. (SC n.10)

 

– Les célébrations de Profession de foi qui signifient, en principe, l’approbation par les jeunes qui vivent ces temps forts du choix que leurs parents ont fait de les engager dans la marche à la suite du Christ.

 

En vivant  toutes ces célébrations dans la foi, pourrions-nous entendre  le  cri du cœur de Jésus, lancé à tous les humains, par l’intermédiaire de Marguerite Marie  Alacoque à Paray-le-Monial et y donner une réponse engageante : ” Voilà ce Cœur qui a tant aimé  les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour ; et, pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart  que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour. Mais, ce qui m’est encore le plus sensible, est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi”. Accepterions-nous de nous laisser conduire par l’Esprit de Pentecôte “pour rendre Amour pour Amour ” ?

A chacun(e) de se laisser INSPIRER !

Gilbert DAMPATY